Projects  >  Member Projects

Savoirs

Le projet Savoirs se présente sous la forme d’un environnement de lecture numérique équipé d’algorithmes de suggestion permettant de naviguer en accès ouvert dans un corpus de textes progressivement enrichi par l’apport d’une production éditoriale originale rendant compte des recherches propres à l’anthropologie et l’histoire des savoirs.

Structuré par un thésaurus conceptuel conçu spécifiquement pour le projet, les textes sont présentés dans des relations d’affinités et de pertinences conceptuelles, suivant en cela le principe du « bon voisinage » développé par Aby Warburg dans sa propre bibliothèque de recherche : la juxtaposition réfléchie de livres très différents sur une même étagère pouvait avoir un rôle heuristique, établir des connexions insoupçonnées, dérouler les fils d’une nouvelle forme d’histoire des représentations, des savoirs, des croyances, des images et des imaginaires. Le « bon voisinage » des textes, sur une étagère, avait un rôle génératif dans un projet de pensée et d’écriture.

L’autre référence fondatrice est le modèle libertaire du vagabondage, du nomadisme et du braconnage heuristiques, théorisé par Michel de Certeau puis par Roger Chartier dans l’étude des pratiques de lecture en Occident.

Le projet Savoirs se veut une invitation à la mobilité intellectuelle. La plateforme propose l’expérience du dépaysement heuristique, d’un regard décentré sur les objets et les thématiques de recherche habituels. Les algorithmes accompagnent, amplifient et démultiplient les intuitions, digressions et associations d’idées qui sont à la base de tout travail savant ou simplement de l’activité de lecture.

Historique du projet

Développé depuis 2018, Savoirs est la poursuite numérique d’un travail collectif initié il y a plus de vingt ans par un réseau international de chercheurs. En 2007 et 2011, ce travail collectif avait donné lieu à la publication des Lieux de savoir (Éditions Albin Michel).

Thésaurus

Le thésaurus Savoirs est une cartographie conceptuelle du champ de l’histoire et de l’anthropologie des savoirs. Il a été construit dans une perspective interdisciplinaire large, qui traverse les domaines des sciences, dont les sciences humaines et sociales, des arts et des techniques. Il met l’accent, dans l’esprit qui a été celui des Lieux de savoir, sur les lieux, les pratiques, la matérialité et les acteurs. Élaboré par une équipe de chercheurs et chercheuses, il est formalisé en SKOS et publié sur Datu, la plateforme de publication de vocabulaires contrôlés de l’EHESS.

 

 

Les textes de la plateforme Savoirs sont liés aux termes de ce thésaurus, ce qui permet des parcours de lecture fondés sur un calcul de distance entre les textes prenant en compte la structure du thésaurus.

Construire et arpenter l’espace d’une bibliothèque numérique

Convertis au format XML-TEI avec la chaîne éditoriale Métopes, les textes qui forment le corpus de Savoirs font l’objet d’un encodage manuel des noms de personnes et de lieux (IdRef et Geonames), des dates et des concepts. Cet encodage est le point de départ pour l’affichage et la suggestion des textes sur la plateforme de lecture.

Savoirs est conçue en trois espaces modulaires. Au centre, l’interface de lecture classique, confortable et paramétrable, avec la possibilité de zoomer, de naviguer entre les textes, les notes et les images, d’explorer grâce à la section “Parcourir”. Le corpus peut être exploré selon différents critères bibliographiques : nom d’auteur, date de publication, titre ou encore “collection”.

Dans la colonne de gauche, l’utilisateur ou l’utilisatrice suit sa propre stratégie et construit son parcours de lecture. Il ou elle a accès à toutes les informations bibliographiques, choisit une période chronologique ou des dates, une aire géographique et cible un champ conceptuel.

Dans le troisième espace, sur la droite de l’écran, les volets de suggestions sont sans cesse mis à jour en fonction des paramètres choisis par le lecteur. L’équipe travaille actuellement au développement d’une stratégie de suggestion multicritères synthétisant et pondérant les propositions des trois espaces.

Savoirs propose ainsi une expérience dynamique, selon des scénarios expérimentaux, croisant les lieux, les concepts, les périodes, les mots clés et les métadonnées bibliographiques.

Comité de pilotage du projet

  • Christian Jacob (directeur d’études, EHESS, directeur de recherche, CNRS)
  • Aurélien Berra (maître de conférences, Université Paris-Nanterre)
  • Jean-François Bert (maître d’enseignement et de recherche, membre du dhCenter, Université de Lausanne)
  • Carmen Brando (ingénieure de recherche, EHESS)
  • Axel Le Roy (doctorant contractuel, Sorbonne Université)
  • Nicole Dufournaud (chercheuse associée, EHESS)
  • Martin Vailly (ATER, Université de Strasbourg)
  • Simon Dumas Primbault (post-doctorant, membre du dhCenter, EPFL)


Institutions partenaires

  • Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales
  • Laboratoire d’excellence histoire et anthropologie des savoirs, des techniques et des croyances
  • Maisons des sciences de l’homme
  • Métopes
  • Ecole Polytechnique Fédéral de Lausanne
  • Bibliothèque national universitaire de Strasbourg
  • École nationale supérieur des sciences de l’information et des bibliothèques
  • Centre Alexandre Koyré (EHESS-CNRS)
  •  Anthropologie et histoire des mondes Antique ANHIMA