News  >  Events

EPFL Campus Lecture: Lorraine Daston

Lors de cet événement, Lorraine Daston, directrice de l’Institut Max Planck d’histoire des sciences (MPIWG) de Berlin, interviendra sur le thème “Les origines de la gouvernance internationale en sciences».

Face à deux crises planétaires que sont le changement climatique et la pandémie de SARS-CoV-2, les personnalités politiques ont réagi à l’échelle nationale et les scientifiques à l’échelle internationale. Pourquoi?

La science est cosmopolite et collective depuis au moins le 17e siècle. Cependant, la différence est de taille entre, d’une part, l’échange de lettres, de publications et de visites occasionnelles entre les citoyens de la République des Lettres et, d’autre part, la subordination des traditions, des priorités et des pratiques de recherche individuelles et nationales à des accords contraignants conclus par des organismes disciplinaires internationaux habilités à agir par eux-mêmes et personne d’autre. Ce n’est qu’à la fin du 19e siècle que les scientifiques ont commencé à essayer la gouvernance internationale, qui reste sans doute la forme de gouvernance internationale la plus efficace que nous ayons.

A propos de Lorraine Daston

Lorraine Daston est directrice de l’Institut Max Planck d’histoire des sciences (MPIWG) de Berlin, professeure invitée au Comité de la pensée sociale de l’université de Chicago, et membre permanent du Wissenschaftskolleg zu Berlin. Ses travaux couvrent un grand nombre de sujets dans l’histoire des sciences de l’ère moderne depuis ses débuts, notamment les probabilités et les statistiques, les merveilles et l’ordre de la nature, les images scientifiques, l’objectivité et les autres vertus épistémiques, la quantification, l’observation, les algorithmes et l’autorité morale de la nature.

Elle a reçu la médaille Sarton de la Société d’histoire des sciences (2012), le prix Dan David d’histoire des sciences (2018) et le prix Heineken d’histoire de l’Académie royale néerlandaise (2020) pour ses travaux de recherche. Elle a publié Classical Probability in the Enlightenment (1988), (co-écrit avec Peter Galison), Objectivity (2007), (co-écrit avec Paul Erikson et al.) How Reason Almost Lost Its Mind: The Strange Career of Cold War Rationality (2013), Against Nature (2019), et Rules: A Short History of What We Live By (dans la presse). Elle est membre de l’Académie américaine des arts et des sciences, de la Société américaine de philosophie et de l’Académie des sciences de Berlin-Brandebourg, et membre correspondante de la British Academy.

Inscription et programme de l’événement, ici.