Nicolas Baya Laffite est sociologue des sciences et des techniques. Contribuant au champ interdisciplinaire des “Science and Technology Studies” (STS), ses recherches visent à comprendre la productivité des conflits dans la production des ordres sociotechniques et de l’innovation. S’appuyant sur différentes branches de la sociologie (notamment politique, économique et juridique), son approche porte une attention particulière au jeu entre droit, technologies, et savoirs dans le gouvernement des agencements conflictuels à des échelles multiples, du local au transnational.

Longtemps centrés sur la question environnementale, ses terrains d’enquête se sont progressivement élargis, s’ouvrant au numérique: d’abord comme moyen pour étudier des dynamiques conflictuelles diverses, puis comme dynamique conflictuelle à étudier en elle-même. Abordant les plateformes en ligne comme autant d’infrastructures, d’acteurs, et d’espaces qui transforment la vie contemporaine, sa recherche actuelle étudie les tentatives de les gouverner, en interrogeant la manière dont celles-ci s’inscrivent – ou non – dans des tendances plus lourdes du gouvernement de la société des sciences et des techniques.

Avant de rejoindre la Faculté des SdS de l’UNIGE, Nicolas Baya-Laffite a travaillé au STSLab de l’Université de Lausanne, au médialab de Sciences Po et à l’unité LISIS (Laboratoire interdisciplinaire Sciences Innovations Sociétés) de l’Université Paris-Est. Il a également effectué des séjours scientifiques à la TU Berlin et au Centro CTS de l’Universidad Maimonides – en Argentine. Formé en sciences politiques et en gestion métropolitaine à l’Université de Buenos Aires, il a obtenu son doctorat en études sociales des sciences et des techniques à l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS), Paris, où il a intégré le Centre Alexandre Koyré d’Histoire des sciences et des techniques.